Comment un audit énergétique est-il réalisé et quelles sont les étapes les plus importantes à prendre en compte ?

Un audit énergétique fait référence à toutes les enquêtes qui sont menées sur une propriété pour évaluer où et comment l’énergie est consommée. L’analyse, également appelée audit énergétique, évalue avec précision la quantité et la qualité de l’énergie utilisée à différentes fins telles que le chauffage, le refroidissement, l’éclairage et dans les processus de transformation industrielle.

 

Il s’agit d’une procédure systémique visant à connaître le profil de consommation énergétique d’un bâtiment ou d’un groupe de bâtiments, d’une activité ou d’une installation industrielle, commerciale, de service public ou privée, dans le but d’identifier et de quantifier les possibilités d’économie d’énergie.

 

Un audit énergétique, ou diagnostic énergétique, doit être considéré comme la première étape de toute initiative d’efficacité énergétique, car sans une connaissance approfondie des caractéristiques du bâtiment, il n’est pas possible de proposer des solutions d’amélioration efficaces.

 

Les procédures dans ce domaine sont régies par le décret législatif 102/2014 et la norme UNI 50001.

Tous les 4 ans, les grandes entreprises et les PME ayant d’intenses consommations d’énergie (c’est-à-dire les entreprises à forte consommation d’énergie) sont obligées de réaliser un audit énergétique pour améliorer leur efficacité et minimiser leur consommation. Les entreprises qui ne se conforment pas à cette obligation peuvent être sanctionnées par des amendes élevées pouvant aller jusqu’à 40 000 euros.

 

Il est important de souligner que le coût d’un tel service, s’il est combiné à une intervention de réaménagement, est rapidement remboursé grâce aux économies réalisées grâce aux améliorations énergétiques. Le diagnostic figure en effet parmi les interventions faisant l’objet d’un allégement fiscal, telles que la déduction pour rénovation énergétique et le super bonus de 110 %.

Quels devraient être les principaux objectifs d'un audit énergétique

Nous avons regroupé les 5 étapes principales d’un véritable audit énergétique.

 

  1.   L’ANALYSE PRÉLIMINAIRE DES DONNÉES D’UTILISATION DU BÂTIMENT

c’est-à-dire une analyse approfondie de :

 

– l’utilisation du bâtiment, les températures intérieures, les changements d’air, les pièces non chauffées.

– la source d’énergie utilisée pour le chauffage et la production d’eau chaude

– la consommation annuelle moyenne (méthane, bois et / ou pellets…)

– la consultation des éventuelles fiches techniques relatives aux chaudières et / ou aux systèmes d’énergie renouvelable

– la vision de tout dessin graphique du bâtiment

– les données météorologiques et de rayonnement du lieu (moyenne).

 

  1.   ENQUETE

Qui inclut :

 

– étude de la stratigraphie des sols, des murs, des plafonds, des toits et des murs vers les chambres froides

– étude des fenêtres et des portes et analyse du type de cadre, de verre et de systèmes d’ombrage des fenêtres et des portes

– analyse de l’ombrage

– analyse des températures et de l’humidité à l’aide d’instruments non invasifs.

 

  1.   TRAITEMENT DES DONNÉES

Qui inclut :

 

– création de la maquette virtuelle du bâtiment

– comparaison de la consommation réelle avec celle estimée par le modèle virtuel.

 

  1.   HYPOTHÈSES D’INTERVENTION

 

En fonction de la localisation des dispersions et de l’efficacité des systèmes, les améliorations possibles seront présentées en termes d’isolation thermique (isolation de la toiture, revêtement extérieur, etc.), de modification des systèmes de production d’énergie thermique (installation de panneaux solaires thermiques, remplacement des chaudières existantes, etc.

 

Pour chaque intervention, il sera fait état des éléments suivants

 

– une brève indication des travaux (type de matériau d’isolation et dimensionnement, caractéristiques du système de chauffage, etc.)

– estimation des coûts de mise en œuvre

– analyse des éventuels avantages fiscaux

– estimation du retour sur investissement.

 

  1.   SYNTHÈSE

 

Le diagnostic énergétique se terminera par un aperçu comparatif des différentes interventions afin de faciliter le choix en optimisant le rapport coûts / bénéfices, également à la lumière des éventuels avantages économiques fournis et du budget disponible.

Procédures pour un audit énergétique dans le secteur industriel

Des audits énergétiques sont réalisés dans les secteurs civil et industriel. L’art. 8 du décret législatif 102/2014 stipule que les entreprises soumises à l’obligation réalisent un diagnostic énergétique sur les « sites de production » situés sur le territoire national.

 

Un « site de production » est défini comme un lieu géographiquement déterminé où un bien est produit et / ou un service est fourni, dans lequel l’utilisation de l’énergie est sous le contrôle de l’entreprise. Les sites ne doivent pas nécessairement être la propriété de l’entreprise, mais celle-ci doit avoir le contrôle de leur utilisation et de leur énergie.

 

Pour les grandes entreprises de transport, les sites de production comprennent à la fois les lieux où se déroulent des activités complémentaires au transport (ateliers, entrepôts, bureaux, etc.) et le transport lui-même, qui est considéré comme un site virtuel unique, même s’il est réparti sur le territoire national et à l’étranger.

 

Un audit énergétique est une évaluation systématique de la manière dont l’énergie est utilisée depuis le moment où elle est acquise jusqu’à son utilisation finale et, par conséquent, de la manière dont elle est gérée et consommée.

 

Il analyse en détail

 

– Comment et où l’énergie entre dans l’usine, l’établissement, le système ou une partie de l’équipement.

– Où elle va et est utilisée.

– Toute conversion entre les points d’entrée et ses utilisations.

– Comment elle peut être utilisée de manière plus efficace et efficiente.

 

En outre, la « structure énergétique de l’entreprise » (également appelée structure arborescente) est définie.

On définit la « structure énergétique de l’entreprise » (également connue sous le nom d’arborescence) qui, au moyen d’un processus structuré à plusieurs niveaux, donne une image complète et exhaustive de la situation de l’entreprise. Concrètement, l’entreprise est divisée en domaines fonctionnels, pour lesquels des données énergétiques sont acquises.

 

L’arborescence doit suivre le cheminement de chaque vecteur énergétique et non la séquence du processus de production.

Le diagnostic énergétique réalisé par Vactis

Dans le domaine des systèmes de refroidissement pour les Datacenters et les salles TLC, le diagnostic énergétique réalisé par Vactis se concentre sur la réduction des coûts et l’amélioration des performances. C’est le premier et fondamental aspect pour identifier les marges d’amélioration réalisables avec nos interventions.

 

En fait, une analyse soigneuse et méticuleuse est la base de la première phase de notre approche de chaque nouveau projet que nous sommes amenés à réaliser. Cela nous permet d’être de véritables partenaires pour ceux qui décident de se tourner vers nous. En fait, nous ne nous limitons pas à un diagnostic, mais nous mettons en œuvre des solutions à 360° sur mesure et efficaces pour tout type de besoin.

 

Si vous avez des questions ou si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur nos solutions, n’hésitez pas à nous contacter et nous vous répondrons dans les plus brefs délais.